13 novembre 2019

13 novembre 2019 | Kurt Moydell | Vice-président principal, Ventes mondiales et marketing

La semaine dernière, lors du Gartner IT Symposium/Xpo™ à Barcelone, en Espagne, j’ai parlé aux participants d’un sujet ayant suscité beaucoup d’inquiétude pour bon nombre de nos clients : comment savoir quand - ou même si - une migration vers le Cloud convient à leur stratégie informatique.

De nombreux clients Oracle et SAP confrontés aux échéances de fin de la maintenance courante (en particulier pour 2025 avec SAP) nous disent qu’ils se sentent obligés de faire migrer leurs applications sur site vers le Cloud. Lors de ma session, j’ai abordé cette préoccupation en expliquant ce que nous considérons comme des options viables et en partageant trois exemples concrets connus par nos clients.

Quatre approches principales de la migration vers le Cloud

Après d’innombrables conversations au cours des dernières années, nous avons classé quatre approches que les entreprises adoptent en matière de migration vers le Cloud (voir ci-dessous).

Lorsqu’elles discutent des applications d’entreprise Oracle ou SAP, ces entreprises se répartissent en deux silos : celles qui n’ont pas de plan immédiat pour le Cloud PGI et celles qui ont un plan. Dans chaque silo, il existe deux formes de pensée. Shawn du Plessis, le leader de nos opérations SAP mondiales, les aborde spécifiquement pour SAP dans sa dernière vidéo.

En général, les clients de Spinnaker Support entrent dans la catégorie 2 ci-dessus, que nous appelons « Optimiser et innover ». En l’absence de plans immédiats pour le Cloud PGI, ces entreprises ont ignoré les dates arbitraires et le verrouillage des fournisseurs et ont plutôt choisi d’optimiser les opérations informatiques en passant à un fournisseur de support tiers.

L’avantage évident est de réaliser d’importantes économies de coûts informatiques qui peuvent être investies dans l’innovation conformément à un quelconque calendrier et les conditions qui conviennent le mieux à l’entreprise, pas au fournisseur de logiciels. Dans le même temps, ces entreprises bénéficient d’un support plus réactif et plus complet de la part de fournisseurs tiers dont le modèle commercial déterminant est de fournir un support logiciel.

Un exemple de l’approche « Optimiser et innover »

Dans mon discours Gartner, j’ai présenté trois exemples d’entreprises qui ont bénéficié de l’approche « Optimiser et innover ». L’une d’elles était un fournisseur mondial de solutions d’équipement pour les industries du pétrole, du gaz, de l’énergie et de la pétrochimie. Appelons-la : Global Power.

Global Power devait libérer et rediriger le capital financier et humain au sein de son équipe Oracle interne pour alimenter ses initiatives stratégiques, principalement l’adoption de solutions SAP sur site et Cloud. Alors que l’entreprise se concentrait sur sa migration SAP, elle avait encore besoin d’une disponibilité de 100 % et de support pour ses applications Oracle globales, Fusion Middleware et son paysage de bases de données, y compris un support global pour ses besoins en matière de compte rendu fiscal et réglementaire.

La solution a été de faire appel à Spinnaker Support, un fournisseur de support tiers avec :

  • Des équipes désignées d’experts E-Business Suite (EBS), middleware et base de données affectés et alignés avec les centres de support de Global Power aux États-Unis, en Inde et en France
  • Une équipe fiscale et réglementaire mondiale surveillant, signalant et mettant en œuvre en permanence des mises à jour fiscales et réglementaires dans les systèmes EBS à travers le monde
  • Des frais de service alignés sur l’utilisation du système qui ont permis à Global Power d’économiser plus de 60 % sur ses dépenses antérieures relatives au support Oracle
  • Des conditions commerciales flexibles qui réalignent les frais pendant la durée du contrat à mesure que les suites de produits Oracle sont migrées et retirées

Le résultat ? Une entreprise très satisfaite de sa nouvelle expérience de support Oracle. Ses ressources informatiques internes sont libérées de la responsabilité du support du paysage Oracle et peuvent se concentrer sur les initiatives stratégiques (optimiser), et les économies à sept chiffres réalisées sur les frais de support Oracle ont été redirigées pour soutenir l’adoption de solutions SAP sur site et Cloud (innover).

Quand les entreprises s’inscrivent-elles dans cette approche ?

Suite à la présentation, on m’a demandé de décrire comment une organisation peut savoir qu’elle correspond bien à cette approche. D’après mon expérience, les indicateurs clés incluent :

  1. Aucun plan immédiat de migration de vos applications d’entreprise vers le Cloud
  2. Un besoin d’optimiser vos applications et votre personnel afin de mieux soutenir l’entreprise
  3. Une accumulation importante de tickets de support en attente et des grognements du personnel informatique car des choses ne sont pas - ou ne seront jamais - couvertes par le support des fournisseurs de logiciels
  4. Vous constatez le prix élevé du support logiciel et vous souhaitez pouvoir récupérer certains de ces coûts annuels afin de financer d’autres initiatives informatiques plus importantes

Spinnaker Support se consacre entièrement à l’amélioration de l’expérience de support de nos clients Oracle et SAP. Si vous souhaitez en savoir plus sur nos services et nos clients habituels, contactez-nous dès aujourd’hui.

Powered by Translations.com GlobalLink OneLink SoftwarePowered By OneLink